A peine sortis d’un vol intercontinental de 10 heures, nous sommes assaillis par une vague de chaleur étouffante. Ici il est 5 heure du mat, bienvenue à Bangkok.

Donald Duck essouflé
Nous à notre arrivée à Bangkok (via Giphy)

En mars 2018 nous sommes partis pour un voyage de 3 mois en Asie du Sud-est et Bangkok a été notre porte d’entrée, la Thaïlande étant le premier pays sur la liste. Notre programme ne prévoyait que 2 jours complets en ville avant de nous envoler direction les îles du sud et nous nous sommes vite rendus compte que nous n’aurions pas le temps de tout faire.  Heureusement, à la fin de notre voyage, nous sommes repassés par Bangkok pendant quelques jours avant de repartir en Europe et avons eu l’opportunité de mieux voir et apprécier cette belle ville.

Bangkok réserve beaucoup de surprises à ceux qui, armés de patience, sont capable de se débrouiller dans le chaos typique des capitales asiatiques : monuments incrustés de pierres précieuses, temples contenant d’énormes statues de Bouddha, immenses marchés où l’on peut se rassasier de nourriture thaï et goûter à des mets locaux. Mais Bangkok est bien plus que cela : sans renoncer à son ancien centre ville avec ses jolis monuments et à ses ruelles pleines de stands de marché, la Bangkok moderne veut conquérir les cieux par d’immenses gratte-ciels, d’énormes centres commerciaux et d’aveuglants néons des enseignes. Les aspects nouveau et ancien de Bangkok ont une chose en commun : le trafic, toujours présent dans cette ville où scooters et tuk-tuks défilent dans toutes les directions esquivant les voitures arrêtées aux feux rouges.

Une rue piétonne de Bangkok
Une rue piétonne de Bangkok

Notre premier jour de vacances s’est avéré être une lutte continue contre le jet lag. Bouleversés par 7 heures de différence horaire et par le brutal changement de climat de l’hiver européen au sauna tropical, nous avons souffert en attendant le coucher de soleil pour pouvoir enfin dormir. Lors de notre premier séjour à Bangkok nous avons dormi dans une auberge très bon marché (et un peu miteuse) dans le centre-ville, pas loin de la zone piétonne où chaque soir les touristes se retrouvent pour l’happy hour.  Lorsque nous sommes retournés à Bangkok, sûrement plus habitués au style de vie asiatique après 3 mois de voyage, nous avons dormi dans une auberge dans la zone moderne de la ville et nous nous déplacions en bus pour rejoindre le centre. N’ayez pas peur de prendre le bus : ils ont beau être dans un piteux état, ils sont grands et confortables et les contrôleurs sont toujours très affables. Le billet est vraiment peu cher (le prix varie selon le type de bus, avec/sans clim) et c’est beaucoup plus économique que le tuk-tuk qui va sûrement essayer de vous prendre un max d’argent. Si vous voulez utiliser un taxi, insistez pour que le chauffeur de taxi allume le taximètre, s’il ne le fait pas tout seul.

Mais nous avons déjà trop parlé ; voici 8 choses à faire à Bangkok par ordre de préférence.

1- Temple Wat Pho

Celui qui a voyagé en Thaïlande aura fini par comprendre que Wat signifie temple. Le Wat Pho est un site religieux qui s’étend sur environ 8 hectares à 10 minutes à pied du Grand Palais Royal. Il accueille plusieurs temples et environ 1 000 images ou statues représentant Bouddha, dont le Bouddha couché, une des statues du Bouddha les plus grandes de Thaïlande.

Temple Wat Pho de Bangkok - Bouddha couché
La tête du Bouddha couché à l’intérieur du Wat Pho

Malgré sa taille, on visite aisément tout le site en 2 heures et demi / 3 heures. Cela a été un temps fort de notre visite à Bangkok grâce à l’atmosphère de paix qui y règne et la beauté des temples décorés minutieusement de fleurs et éléments colorés. Les innombrables statues, disposées soit dans les cours intérieures des temples, soit dans les temples mêmes, transmettent une sensation de grande harmonie et le silence qui enveloppe le site contraste avec le rythme effréné de la ville qui l’entoure.

Les statues disposées dans les cours intérieures des temples
Les statues disposées dans les cours intérieures des temples

Le Bouddha couché, remarquable par sa taille, et le Bouddha sacré du Phra Ubosoth, une statue incrustée de millier de joyaux, ont été particulièrement frappants.

Buddha d'émeraude statue dorée du Phra Ubosot - Temple Wat Pho de Bangkok
Le Bouddha sacré dans le Phra Ubosoth assis sur plusieurs couches d’or et de joyaux

Le site, parsemé de petits stupas décorés de motifs floraux, inclut un très grand jardin avec de nombreux arbres et fontaines et il n’est heureusement pas assailli par des hordes de touristes comme c’est le cas pour le Grand Palais Royal.

Stupas et temples dans le site de Wat Pho
Stupas et temples dans le site de Wat Pho
Décorations fleuries du stupa du Wat Pho de Bangkok
Décoration de motifs floraux des stupas

Information
Prix ticket Wat Pho Bangkok : 100 bahts (2,5 € selon le taux en vigueur lors de notre voyage). Durée visite Wat Pho Bangkok : environ 3 heures.

2- Palais royal et Wat Phra Kaew

L’ancien Palais royal est le lieu de résidence des rois thaïs depuis des décennies et il est composé de plusieurs édifices et divisé en 2 parties : la partie des temples et la partie des bâtiments gouvernementaux. A l’entrée, nous avions l’impression d’errer dans un labyrinthe incrusté de pierres précieuses et même avec le plan gratuit que l’on reçoit avec le ticket, il est difficile de s’orienter parmi tous les bâtiments. A cela s’ajoute le fait que le site est malheureusement assailli par des cars remplis de touristes, ce qui donne l’impression d’étouffer malgré sa grandeur.

Entrée du site de Wat Pho
Entrée du site de Wat Pho

La partie des temples s’appelle Wat Phra Kaew, où l’on peut trouver également le siège du Bouddha d’émeraude, la statue sacrée palladium de la monarchie thaïe et donc destination de plusieurs pèlerinages.

Yaksha en tant que décorations dorées et bleues du Palais Royal de Bangkok
Yaksha en tant que décorations du Palais Royal de Bangkok

Les temples sont décorés de pierres précieuses qui brillent sous le soleil de Bangkok et de petites cloches qui pendent aux toits des temples et qui résonnent au passage de la brise tant appréciée sous le soleil brûlant.

Personnages priants comme décorations verte et dorée du Palais Royal de Bangkok
Personnages priants comme décorations du Palais Royal de Bangkok
Yaks, démons qui soutiennent un stupa au Palais Royal de Bangkok
Yaks, démons qui soutiennent un stupa au Palais Royal de Bangkok
Le toit du Prasat Phra Thep Bidon ou Panthéon royal
Le toit du Prasat Phra Thep Bidon ou Panthéon royal

Dans la deuxième partie du site on trouve les bâtiments gouvernementaux qui peuvent être admirés seulement depuis l’extérieur, ainsi qu’un petit musée de la monarchie thaïlandaise que nous avons visité pour échapper à la chaleur écrasante.

Nous vous conseillons de visiter la partie des temples en première, qui est beaucoup plus jolie par rapport à la deuxième partie comprenant les bâtiments administratifs.

Information
Prix ticket Palais royal Bangkok : 500 bahts (12,5 €). Durée visite Palais royal Bangkok : environ 3 heures.

3- Street food de Bangkok

Bangkok est bien renommée pour la variété de sa nourriture vendue partout et à toute heure. Les propriétaires de stands de street food, ouverts sur le bord de chaque route, commencent à griller leurs brochettes tôt le matin et ne finissent que tard le soir. Les plus téméraires trouveront des défis à leur hauteur et pourront goûter à toute denrée que la gastronomie locale offre. Par exemple, on y trouve brochettes et cuisses de poulet ou bœuf accompagnés de sauces vendues dans des minuscules sachets de plastiques transparents gonflées d’air ; les passionnés de fruit apprécieront le très célèbre mango with sticky rice et d’autres fruits, comme la pastèque, le fruit du dragon ou le fruit de la passion ; on y trouve enfin plusieurs types de desserts comme des beignets, barres de cacahouètes et des choses frites non identifiées, parfois du véritable lard frit. Faites attention au durian, un gros fruit vert avec des piques qui émane une odeur putride !

Mangue et riz collant avec de la glace à la noix de coco
Mangue et riz collant avec de la glace à la noix de coco
Sachets de gras de porc frit au marché de Chiang Mai
Gras de porc frit

Le canard est très apprécié dans le quartier de China Town, où il pend derrière de nombreuses vitrines, recouvert en sauce aigre douce. Finalement, n’oublions pas les insectes, vendus en vrac dans quelques marchés.

Canards suspendus dans une rue de Chiang Mai
Canards suspendus dans une rue de Chiang Mai

Si à première vue la street food de Bangkok vous effraye, vous trouverez beaucoup de restaurants gérés en famille qui offrent des plats authentiques thaïs pour des prix (plus que) raisonnables, où vous apprendrez à aimer le pad thaï, la spécialité la plus célèbre du pays. Il faut se rappeler que selon les standards thaïs « a little spicy » veut dire très épicé et «  spicy ou very spicy » vous brûlera la langue.

Premier repas du voyage dans un petit resto
Premier repas du voyage dans un petit resto

4- Chinatown

China Town est un quartier de Bangkok proche du centre. Il est traversé par une grande avenue centrale avec des enseignes rouges lumineuses où le trafic s’écoule sans cesse, et par plusieurs petites ruelles latérales, remplies de vendeurs de nourriture, de petits restaurants et des bars. Le quartier est facilement reconnaissable par les milliers de lanternes chinoises qui pendent des toits.

Enseignes à China Town
Enseignes à China Town

A China Town il faut toujours suivre la ruelle la plus étroite et la plus sombre pour pouvoir assister au spectacle de la cuisine traditionnelle locale : des cochons entiers rôtis à la broche, des pattes de porc brûlées au chalumeau ou encore des bols pleins de crabes et seiches séchées au soleil . C’est un véritable voyage gastronomique pour les estomacs solides.

Petit cochon grillé à China Town
Petit cochon grillé à China Town
Marché de poisson à China Town sur le bord de la route
Marché de poisson à China Town sur le bord de la route
Pattes de cochon cuites au chalumeau à China Town
Pattes de cochon cuites au chalumeau à China Town
Seiches séchées au soleil
Seiches séchées au soleil

5- Centre ville VS ville moderne

Bangkok est une ville à double face : la zone plus traditionnelle et ancienne du centre VS les gratte-ciels et les centres commerciaux dans sa partie moderne. La partie la plus ancienne de la ville, avec son caractère délabré et négligé, ne ressemble guère à une métropole moderne. En se promenant le long du fleuve, on tombe sur le marché des amulettes, qui vend petites statues et pierres précieuses et, non loin de là, les palais royaux et les temples témoignent d’une tradition culturelle et religieuse chère au pays.

Marché aux amulettes de Bangkok avec des statues de Buddha en vente
Marché aux amulettes de Bangkok

Toutefois, de l’autre côté de la ville, une métropole très différente avec une skyline digne des villes américaines s’ouvre à nos yeux. Bangkok est vraiment surprenante. Que vous aimiez les villes négligées et pleines de charme ou que vous préfériez les métropoles modernes et luisantes, le secret pour bien profiter de Bangkok est de trouver le bon équilibre entre les deux.

6- Wat Saket ou la Montagne d'or

Le Wat Saket, ou temple de la montagne d’or, a été le dernier temple que nous avons visité lors de notre voyage de 3 mois en Asie. D’après notre guide de voyage, nous devions nous préparer à une ascension ardue avec des milliers de marches (chose à laquelle nous sommes cependant habitués, au hasard un monastère perché sur une montagne au milieu du Sri Lanka). Et alors que nous nous voyions déjà suer toute l’eau de notre corps, la montée a finalement été rapide et agréable sous de belles branches de saule qui ombrageaient l’escalier. Peut-être parce que nous étions entraînés par 3 mois de voyage, ou parce que l’auteur du guide avait forcé sur le pad thaï avant la montée, nous ne le saurons jamais. Le temple en soi ne nous a pas éblouis mais la vue nous a récompensés : depuis la terrasse du temple, on aperçoit une vue de Bangkok à 360° qui montre toute l’ambigüité de cette double ville, où l’ancien et le moderne cohabitent.

Temple de la montagne d'or (Wat Saket) à Bangkok sur une colline
Temple de la montagne d'or (Wat Saket) à Bangkok
Vue sur la ville ancienne et moderne de Bangkok
Vue sur la ville ancienne et moderne de Bangkok
Statue de Buddha avec des feuilles d'or - Temple de la montagne d'or à Bangkok
Statue de Buddha avec des feuilles d'or - Temple de la montagne d'or à Bangkok
Main de la statue de Buddha avec offrandes dans le temple de la montagne d'or à Bangkok
Main de Buddha - Temple de la montagne d'or à Bangkok

Information
Prix ticket Wat Saket Bangkok : 50 bahts (1,25 €). Durée visite Wat Saket Bangkok : 1h30 environ.

7- L'Happy hour à Bangkok

Dans le quartier ancien de Bangkok, plus précisément dans la partie nord du quartier de Phra Nakhon, les rues se transforment à l’heure de l’happy hour. Pendant notre voyage, nous avons tout de suite remarqué un petit bar avec des chaises en plastique bleue disposées sur la route, qui vendaient des bières de 66 cl à 70 bahts (soit un peu moins de 2 €). Après une étouffante journée de visites, il faut savoir aussi profiter d’un moment de détente ! Les mêmes rues se remplient de petits stands de nourriture à l’heure du dîner, ce qui permet de goûter à plusieurs spécialités locales. C’est une zone très touristique de la ville, mais c’est sympa pour s’y détendre et s’amuser un petit peu.

Notre dernier repas à Bangkok
Notre dernier repas à Bangkok

8- Le quartier rouge

Ce quartier n’est généralement pas un de ceux que nous cherchons à visiter, mais le quartier rouge de Bangkok est célèbre dans le monde entier et nous avons donc décidé d’aller y jeter un coup d’œil un soir par curiosité. Il se trouve à environ 30 minutes en voiture du centre, dans la partie moderne de la ville, et est composé de plusieurs rues où se concentrent des bars aux enseignes lumineuses.

Les enseignes des bars dans une rue du quartier rouge de Bangkok
Les enseignes des bars dans une rue du quartier rouge de Bangkok

Dans la rue des filles en jupes courtes appellent d’une voix aigüe les passants et les invitent à rentrer dans leur bar. En plus des rues principales, le quartier est parsemé de petits magasins de massage un peu douteux.

Au final visiter le quartier rouge nous a coûté cher puisque nous avons mangé dans un petit restaurant à 15 minutes environ du centre du quartier, qui s’est avéré être le restaurant le plus cher de tout notre voyage en Thaïlande. Ce détour ne valait sans doute pas le coup…

Voilà un petit résumé de nos quatre jours à Bangkok, en Thaïlande. Nous nous attendions à une ville chaotique et polluée, mais finalement la capitale thaïlandaise nous a agréablement surpris et s’est avérée être une métropole cosmopolite et en même temps une vieille ville charmante à explorer absolument dans toute son ambigüité. Nous espérons vous avoir donnés quelques conseils utiles sur quoi voir et quoi faire à Bangkok. N’hésitez pas à nous poser des questions si vous envisagez de visiter cette ville bientôt !

Poster un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de