Préparer le voyage

La Thaïlande était la première destination de notre voyage de trois mois en Asie du Sud-est  de mars à juin 2018. Nous n’avions acheté que les billets d’avion aller, en nous laissant une période flexible de 3 mois environ pour visiter quatre pays : la Thaïlande, le Laos, le Cambodge et le Vietnam. Vue la taille de la Thaïlande, nous avions planifié d’y passer plus ou moins un mois. Comme d’habitude, nous avons lu le guide et quelques blogs pour voir quels endroits nous intéressaient le plus et nous avons tracé une première ébauche d’itinéraire qui s’est développé au fur et à mesure pendant le voyage, grâce entre autres aux conseils des autres touristes et des thaïlandais rencontrés sur place. En effet, pendant ce type de voyage, vous allez sûrement rencontrer beaucoup d’autres voyageurs qui vont vous raconter leur périple et peut-être vous inspirer à visiter un endroit que vous n’aviez pas prévu. Soyez donc flexibles !

Si vous voulez vous inspirez de notre voyage, jetez un coup d’œil à notre itinéraire de Thaïlande.

Quand visiter la Thaïlande

JanFebMarAprMayJunJulAugSepOctNovDec

Nous sommes allés en Thaïlande au mois de mars jusqu’à début avril, marquant la fin de la haute saison. On a eu de la chance et le temps a toujours été clément pendant notre voyage ; dans les îles la température était agréable, avec une légère brise et la possibilité de se baigner. L’eau n’était pas très rafraîchissante, mais ça restait quand même agréable. Les visites des sites ont été plus compliquées ; à partir de la toute première visite au Grand Palais de Bangkok, où nous cherchions frénétiquement de l’ombre sous le soleil brûlant. A Bangkok il faisait environ 35 degrés, donc on a beaucoup apprécié les visites des sites ombragés comme Wat Pho. Au nord il faisait encore plus chaud ; les températures à Chiang Mai tournaient autour de 38 degrés. Partout il y a la clim ou les ventilateurs allumés, même dans les temples.

Coucher de soleil derrière un bateau à Koh Lanta ressemblant à une boule de feu
Le meilleur moyen pour faire face à la chaleur est d’aller à la mer !

Visa

La Thaïlande offre un visa gratuit pour un séjour de 30 jours maximum. Nous sommes rentrés en Thaïlande deux fois (au début et à la fin de notre voyage dans l’Asie du Sud-est), en passant à chaque fois par l’aéroport. Nous ne sommes passés par la frontière terrestre qu’une fois, lorsque nous sommes allés au Laos et il faut avouer que les policiers thaïlandais ont toujours été gentils et honnêtes (ils nous ont jamais demandé de l’argent, au contraire des cambodgiens ou des laotiens). Lorsque vous rentrez dans le pays par l’aéroport, on vous donne un papier à remplir avec votre nom et l’adresse de l’hôtel où vous allez séjourner. Normalement on devrait aussi vous demander de fournir une preuve de sortie du pays, comme par exemple un vol de retour. Nous ne l’avions pas (puisque nous voulions sortir par la frontière terrestre vers le Laos), mais en tout cas personne ne nous l’a demandée.

Pour d’autre information relative aux documents nécessaires ou quelques précautions à prendre, visitez le site français du Ministère des Affaires étrangères, où vous pourrez trouver beaucoup d’autres infos de tout genre (par exemple, la cigarette électronique est interdite en Thaïlande).

Vaccins

Afin de voyager en Thaïlande, vous avez besoin de faire les vaccins DTP, contre l’encéphalite japonaise, l’hépatite A et la fièvre jaune. Emmenez le carnet de vaccination en voyage avec vous ; parfois on vous le demande aux frontières. En général, on déconseille de boire l’eau du robinet ou de se laver les dents avec, mais puisque nous devions rester 3 mois en Asie, nous l’avons quand même utilisé pour nous laver les dents et nous n’avons pas eu de souci (prix moyen d’une bouteille d’eau : 13 bahts (0,3€)).

Budget

Budget voyage Thaïlande de 27 jours par personne (vols non inclus) : 21674 bahts (±555,7 €) => 802,7 bahts (±20,6 €) / jour.
Budget vols Milan-Bangkok aller retour : 523 €
Budget vols Bangkok Phuket aller retour : 84 €
*Taux de change lors de notre voyage en Thaïlande en mars 2018 : 1 € = 39 bahts.

Répartition des dépenses

Coût total par personne:

  • Hôtels : 5798 bahts (±148,6 €) => 214,7 bahts (±5,5 €) / jour
  • Nourriture : 6967,3 bahts  (±178,6 €) => 258 bahts  (±6,6 €) / jour (eau incluse)
  • Sites et monuments : 1533,3 bahts (±39,3 €) => 56,8 bahts (±1,4 €) / jour
  • Divers : 1708 bahts (±43,8 €) => 63 bahts (±1,6 €) / jour (lessive, shampooing, crème solaire, pansements, réparation scooter etc.)
  • Transport : 5668 bahts  (±145,3 €) => 210 bahts (5,4 €) jour (déplacement en bus, location vélos, location scooters, déplacement en bateaux, les avions ne sont pas inclus, voir en haut).
Budget Thailand

Hôtels

Lors de notre voyage en Thaïlande, nous réservions les hôtels à peu près un jour avant d’arriver dans un endroit précis. Pour réserver nous avons utilisé Booking.com ou plus rarement Agoda.com, qui est particulièrement commun en Asie. Le choix d’hôtels en Thaïlande est très ample et les prix varient beaucoup. On peut trouver des lits extrêmement économiques (même 3-4 € par nuit à Bangkok ou encore moins dans d’autres endroits), mais ils ne sont pas toujours propres, comme c’était le cas d’une auberge à Bangkok où nous avons presque chopé des punaises de lit. C’est pourquoi nous avons toujours choisi de réserver des chambres doubles privées dans des hôtels basiques ou de lits de dortoir dans des auberges légèrement plus chers. Ce que nous avons aimé le plus a été dormir chez l’habitant : il y a beaucoup de B&B ou hôtels de famille où vous allez trouver des personnes gentilles qui vont vous donner plein de conseils. On peut également décider de ne pas réserver à l’avance et d’aller directement à l’hôtel, mais lors de ce voyage nous avons préféré réserver pour éviter du stress et de mauvaises surprises.

Notre hôtel en bois à Ayutthaya
Notre hôtel en bois à Ayutthaya
Notre bungalow en bambou à Koh Lanta
Notre bungalow en bambou à Koh Lanta

 

Prix moyen hôtel / personne : 210 bahts (±5,4 €)

Nourriture

La Thaïlande offre une grande variété de spécialités culinaires. Du très célèbre pad thaï aux soupes de poulet et noodles, au pad kra pao moo sap, également appelé basil rice parce qu’il contient une variété autochtone de basilique. Parmi les stands du marché on trouve plusieurs sortes de gâteaux frits, comme le Rotee, une espèce de crêpe qui coûte entre 20 bahts (0,5 €) dans des zones peu touristiques, et 50 bahts (1,3 €) dans des endroits plus visités. Un autre grand classique parfait pour terminer un repas en beauté est le mango with sticky rice, des tranches fines de mangue mûre avec du riz cuit dans du lait de coco. Si vous aimez manger plus sain, les marchés thaïlandais offrent beaucoup de fruits exotiques, comme l’ananas, le jackfruit et le durian, le fruit le plus puant au monde. Si puant qu’il est interdit de le manger dans des endroits clos.

stinky durian
Rotee au marché
Rotee au marché

Vous avez à votre disposition un choix infini d’endroits où manger. Nous sommes souvent allés dans des mini restaurants, c’est à dire des établissements composés des tables à l’extérieur et une famille qui prépare de la nourriture avec deux poêles, où tous les plats sont cuisinés. Normalement dans ce type de restaurants, les plats coûtent 40-50 bahts (1-1,3 €) en fonction du choix entre plat végétarien, avec poulet, porc ou crevettes. Nous prenions aussi des smoothies de fruit, faits sur le moment avec, par exemple, de la mangue, banane, ananas ou citron, qui coûtaient entre 25 et 50 bahts (0,6-1,3 €). Une bonne alternative à ces restaurants est le marché nocturne, le night market, présent dans toutes les villes de Thaïlande, où l’on peut goûter à plusieurs spécialités à de petits prix. Dans ces marchés, vous pourriez aussi trouver des insectes frits, si jamais vous aviez le courage d’en goûter.

Petite fille thaïlandaise regardant la nourriture frite au marché de nuit de Chiang Rai

Prix moyen restaurant / personne (incluse boissons): 80 bahts (±2 €)

Transport

Le derrière du bus bleu à Phuket
Le derrière du bus bleu à Phuket

Transport en ville

Pour se déplacer en ville, on peut toujours prendre un taxi ou tuk-tuk (en demandant au chauffeur d’allumer le taximètre ou en négociant avec insistance), mais nous vous conseillons de prendre le bus, qui est beaucoup plus économique et quand même confortable. A Bangkok il y a plusieurs lignes de bus affichant des prix qui varient entre 13 bahts (0,3 €) et 30 bahts (0,75 €) en fonction de la climatisation. Dans les bus il y a des contrôleurs qui font les tickets et qui pourront vous aider avec les arrêts (nous avons toujours utilisé Google Maps comme point de référence). Dans les autres villes il y a des bus rouges ou bleus qui coûtent entre 20 bahts (0,5 €) et 40 bahts (1 €) ; on monte depuis l’arrière, où l’on s’assoit sur des bancs. On indique au chauffeur où l’on souhaite aller et le chauffeur fait un tour des destinations de tous les passagers (ils appellent ça bus, mais c’est comme un taxi en commun). Il se peut que vous alliez faire un tour un peu plus long et vous allez sûrement mettre un peu plus de temps, mais vous allez aussi économiser beaucoup d’argent.

Transport entre les villes

En ce qui concerne les déplacements entre les villes, il y a beaucoup de compagnies de bus de première et deuxième classe. Les deux bus sont confortables, la seule différence étant qu’ils vont vous donner une couverture, de l’eau et un petit snack dans le bus de 1er classe, ce qui est sympa lors de trajets de 6-7 heures, mais pas indispensable. Il y a aussi des bus locaux moins confortables, qui font le trajet entre des villes plus proches. Nous vous conseillons de vous rendre directement à la gare routière pour acheter les tickets de bus à l’avance pour des trajets entre des villes touristiques, comme Ayutthaya et Sukhothai, mais la réservation n’est pas obligatoire. L’optimal serait par exemple d’acheter le ticket la veille pour un trajet le lendemain matin, ou le matin pour un déplacement l’aprèm, si vous pouvez.

Pour le trajet entre l’aéroport de Bangkok et Ayutthaya, nous avons pris le train; pour ce train il y avait des tickets de 2e et 3e classes, mais la différence de prix était énorme : 200 bahts environ (5 €) pour la 2e classe et 11 bahts (0,30 €) pour la 3e. Nous avons choisi la 3e classe qui était spacieuse et confortable ; au lieu d’avoir la climatisation, il y avait les portes et fenêtres ouvertes, mais le train n’allait pas vite.

La troisième classe du train
La troisième classe du train

Transport vers Phuket

Nous avons choisi l’avion pour nous déplacer de Bangkok vers le sud de la Thaïlande. On aurait mis trop de temps pour arriver en bus jusqu’à Phuket, point de départ vers les îles du sud. En plus, il y a beaucoup de compagnies asiatiques low-cost qui offrent le lien entre Bangkok et Phuket, dont Lion Air et Air Asia, les compagnies que nous avons choisies. Les prix varient entre 20 et 50 €, en réservant deux jours à l’avance.

Déplacements entre les îles

Pour se déplacer entre les îles, plusieurs types de ferry existent, des plus petits et délabrés qui se rendent aux îles moins touristiques comme Koh Yao Yai, aux bateaux plus grands pour des trajets plus touristiques, comme entre Koh Lanta et Phuket. Nous vous conseillons de vous informer à l’avance des prix et horaires du ferry. Les prix dépendent du revendeur et parfois il est difficile de savoir leur valeur réelle.  Si vous demandez à des agences touristiques, on va vous donner un prix majoré ; essayez donc de vous rendre directement au port et demandez à plusieurs personnes et à d’autres touristes pour comparer les prix.

Ferry touristique pour Koh Lanta
Ferry touristique pour Koh Lanta

Transport sur les îles ou aux environs de villes

Afin d’explorer indépendamment les îles ou les environs de villes, nous avons souvent loué un scooter (prix moyen location de scooter : 250-300 bahts (6,4 €- 7,7 €)/jour selon la ville). Les agences de location de scooter ne manquent sûrement pas ; on va vous demander de remplir un papier pour la location qui vous engage à réparer le scooter en cas de panne. Il nous est arrivé une fois de devoir réparer un pneu crevé ; pas de panique, il y a des mécaniciens partout et les prix sont très abordables. Pour en savoir davantage sur comment éviter des mauvaises surprises avec la location d’un scooter, lisez la partie Sécurité (ci-dessous) de cet article. Pour visiter les sites archéologiques, nous avons souvent loué des vélos (prix location vélo : 50 bahts (1,3 €)).

Un bon moyen pour contrôler la carte du site archéologique
Un bon moyen pour contrôler la carte du site archéologique

Sécurité

La Thaïlande, et en général l’Asie du Sud-est, est un pays sûr. Le risque majeur que vous pouvez courir est un accident en scooter. Si vous n’êtes pas experts, faites très attention ; les rues sont en général en bon état, mais il peut y avoir de gros nids-de-poule voire d’autruche, du gravier ou des animaux sur la route. Nous avons rencontré vraiment beaucoup de touristes qui se sont blessés en scooter… Lorsque vous louez un scooter, ne laissez pas votre passeport en tant que caution, mais ne laissez que de l’argent (on va vous demander entre 3000 et  5000 bahts (77 €-128 €), négociables). Votre passeport est trop précieux ! Prenez des photos des scooters que vous louez afin d’éviter des problèmes quand vous rendez le scooter. La majorité des loueurs sont fiables, mais il convient de faire de son mieux pour éviter tout problème. Comme un peu partout en Asie du Sud-est, les sites touristiques et les chemins de randonnée ne sont pas sécurisés ; faites donc attention !

Un autre problème que vous pouvez avoir est de petites arnaques pour vous soutirer un peu d’argent, rien de dramatique donc. Par contre, si vous avez des problèmes graves, la Thaïlande offre un excellent service de police pour touristes. Une personne parlant l’anglais pourra vous aider à résoudre votre problème ; il existe aussi un numéro de téléphone au cas où la station de police est fermée ou loin. En général, nous avons appris, lors de notre séjour en Asie, que les personnes ici craignent beaucoup le karma et ne vont donc faire rien de trop méchant par peur des représailles de la part du karma ; au moins c’est ce qu’ils nous ont dit. Au final, nous n’avons jamais eu de problèmes graves lors de notre séjour d’un mois. En outre, les personnes sont très gentilles et prêtes à vous aider. Un exemple : quand nous avons crevé le pneu de notre scooter, nous n’avons même pas eu le temps de descendre du scooter qu’il y avait déjà un monsieur qui nous indiquait le mécanicien le plus proche en souriant (il se moquait peut-être un peu, ce qui est compréhensible !).

Notre sauveur !
Notre sauveur !

Voici tous nos conseils utiles pour un voyage tranquille en Thaïlande, un pays très beau et charmant. N’hésitez pas à nous dire dans les commentaires si vous avez d’autres questions ou doutes. Bon  voyage !

Poster un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de